Sunday, September 01, 2013

Nîmes - HAC 0-0 : clean "shit"

Le titre est là pour mettre en avant deux faits.

Le fameux "clean-sheet" - qui peut se traduire littéralement par "copie vierge" pour les anglophobes - est le premier de la saison pour les havrais qui retrouvent là une solidité défensive que le match contre Nancy avait laissé entrevoir.

Le "sheet" qui s'est mué est "shit" (et dont je vous épargnerai la traduction) n'est pas là pour souligner une prestation merdique des havrais, bien au contraire. C'est juste qu'au vu du nombre d'occasions que les HACmen se sont créées, il y a de quoi hurler le Mot de Cambronne de ne pas repartir avec les 3 points. 

Première titularisation pour Micka Le Bihan en L2, à la pointe de l'attaque. Il n'a malheureusement pas ouvert son compteur.

Comptablement, on ne peut qu'une fois de plus serrer les dents, faire le dos rond, bosser et essayer. Encore et encore. Que faire d'autre quand on a que 3 points après 5 journées?
Les espoirs de la cité océane sont-ils déchus?

Je ne crois pas, puisque les Ciel-et-Marine ont montré de la hargne et (enfin) retrouvé leur jeu.
Une possession de balle outrageusement à leur avantage et une circulation de balle rapide sur les côtés qui étaient les leurs en fin de saison dernière et avaient suscité tant d'espoir pour ce nouvel exercice.

De quoi miser sur des jours meilleurs.



Il me faut ajouter à la frustration du score final celle de ne pas avoir vu le match.

Encore une fois, faute de déplacement possible ou de streaming disponible, il m'a fallu le vivre par procuration grâce aux quelques images du mutiplex de "BeOut" sport, ainsi qu'à la diffusion radio sur France Bleu Haute-Normandie animée par Olivier Duc et au direct live Paris-Normandie de Benoît Donckele.

En plus, je n'ai pas pu assister à l'entrainement de jeudi matin, c'est dire si je me sens ignare cette semaine! 

Je vais donc rester relativement superficiel cette semaine. Vous m'en excuserez.

Les hommes choisis par le coach havrais pour démarrer le match étaient à peu de chose près ceux que je vous avais donné:
Boucher - Pinteaux - Le Marchand (cap) - Touré - Louvion - Saïss - Dingomé - Manzala - Mesloub - Mahrez - Le Bihan

A l'écriture de l'avant-match, je pensais vraiment voir Fontaine dans l'entrejeu et non Dingomé, vu les prestations alignées par les deux hommes durant HAC - Amiens. 
Le staff devait penser que le réunionnais était trop juste, et c'est donc le joueur prêté par l'AS Monaco qui a été titularisé aux côtés de Romain Saïss.

Les HACmen ont aligné une première mi-temps quasi-parfaite, si ce n'est le manque de but. Et ce, dès le coup d'envoi. Complètement étouffés, les Nîmois n'ont franchi la moitié de terrain adverse qu'à de rares occasions.
Merville ayant été sollicité sur sa ligne à plusieurs reprises, les montants ayant tremblé sur une frappe de Riyad Mahrez, on pouvait d'ors et déjà se demander comment le score pouvait être encore vierge à la pause.

Sorti sous les applaudissements du public Nîmois, il semble qu'il n'y a pas qu'au Havre qu'Harrison Manzala séduise.

La seconde mi-temps est légèrement moins rythmée.
Visiblement remontés à la mi-temps par Victor Zvunka, les intentions des crocos sont toutes autres.
Gérant bien le temps fort de leur adversaire, les Ciel-et-Marine ne leur permirent pas de trouver des occasions et repartirent à l'assaut des cages gardoises. Sans succès.
Ce ne sont pas les entrées de Fontaine à la place de Dingomé à la 78' et celle de Rivière à la 82' qui permettront de débloquer la situation.
Zola fera son entrée à la place de Mahrez, à la 91', sûrement pour tenter de faire contre mauvaise fortune bon cœur et ne pas risquer de perdre ce petit point à la dernière minute.

La défense a été solide, que ce soit la charnière ou les latéraux.
Romain Saïss, à la récupération et à la relance, et Walid Mesloub sur l'animation, ont encore parfaitement figuré au milieu de terrain.
Harrison Manzala a continué sur la lancée de son match contre Nancy et commence clairement à prendre de l'envergure dans l'attaque havraise. Bosse tes centres et ta finition, Harri, et tu seras plus que redoutable! 
C'est le Riyad des grands soirs dont a pu profiter le HAC. Percutant et redoutable en un contre un, il a sûrement été le havrais le plus dangereux. Malheureusement, ses coups de pied arrêtés auront été médiocres.
Enfin, Mickaël Le Bihan n'a pas eu de réussite devant le but, mais reste l'auteur d'une prestation qui a convaincu les observateurs sur lesquels je m'appuie, que ce soit techniquement ou physiquement.

D'ailleurs, physiquement les havrais ont apparemment fort bien tenu ces 90 minutes de débauche d'énergie. Je tiens à le préciser puisque cette préparation physique atypique semblent susciter beaucoup d'interrogations, pour ne pas dire de défiance, chez les lecteurs de ce blog.

N'ayant pas vu le match, je ne me sens pas à l'aise de conclure avec des affirmations solides.
Une fois n'est pas coutume, je citerai donc m'sieur Donckele dans son papier sur cette rencontre, avec deux phrases qui me paraissent parfaitement en adéquation avec ce que j'ai ressenti via les 3 médias à la fois: "... c’est dans l’action qu’ils ont été, et non plus dans la réaction." et "Objectivement, dans le jeu, le Havre AC ne pouvait élever la barre plus haut vendredi soir. A l’échelle de la L2, ils ont presque touché le sommet.".

Ce n'était pas Mister Riyad mais Docteur Mahrez. Malheureusement, il n'aura pas réussi à faire la différence cette fois.

Les havrais ont montré du cœur et ont parfaitement répondu à mon sens aux "mouille ton maillot" vigoureusement scandés mardi dernier au Stade Océane.
Je sais qu'ils ont été piqué dans leur orgueil, voire déçus. Répéter ces efforts et cette envie devrait vite mettre fin aux chants faciles.

Je reste enthousiaste malgré tout parce que ce n'est que le début de la saison et qu'ils ne partent pas de zéro. Je préfère que le creux de la vague soit subit maintenant plutôt qu'en fin de saison comme ce fut le cas en 2011/2012. Nous avons un fond de jeu et les joueurs n'ont pas changé intrinsèquement. Je préfère qu'on en soit à régler la finition que le reste.


Erick Mombaerts l'aura entendu de la même façon puisqu'un match amical est prévu le 6 Septembre contre Guingamp, sûrement dans l'optique de continuer cette progression durant la trêve internationale.


Il faudra avoir réglé la mire d'ici là et être prêt pour le choc contre Lens, actuel leader et meilleure défense de L2.
Si une brève éclaircie a été entr'aperçue avec ce match, l'essentiel reste à faire: engranger des points.

Le jeu est un moyen, le résultat est une finalité.
Et la finalité c'est de gagner des matchs.



PS: Pour une fois, le résumé vidéo me paraît juste dans le choix des images et des commentaires. Ne passez pas à côté!



0 commentaires: